AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Que sont devenus les sinistrés de Takdempt de 2003 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azem



Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Que sont devenus les sinistrés de Takdempt de 2003 ?   Lun Juil 19 2010, 14:45


Ont-ils été relogés depuis 2008 ?


DDK
L’intersection de Takdempt située juste à l’entrée de Dellys, 55 km à l’est de Boumerdès a été bloquée hier par plus de 100 personnes réclamant leur prise en charge en tant que sinistrés du 21 mai 2003.

La dite manifestation a été déclenchée suite à une information, selon laquelle, un quota de 160 logements vient d’êtres distribué à Dellys sans que la priorité soit donnée aux sinistrés.

“La commission de daïra qui a établi la liste des bénéficiaires du dit quota n’a pas pris en considération la situation des nombreuses familles dont les bâtisses furent balayées par la catastrophe”, a-t-on dénoncé d’une seule voix.

“Ce n’est pas le moment de reloger les cas sociaux”, a-t-on encore clamé.

Et l’on réclame, donc, à juste titre l’assainissement de la liste des bénéficiaires de ce premier quota de logements.

Les manifestants disent qu’ils ne pourront plus supporter de vivre dans des logis en préfabriqué, alors que des bâtiments en dur viennent d’être réceptionnés.

La manifestation a pris hier la forme de blocage d’un tronçon de la RN 24 reliant Boumerdès à Tigzirt.

Exaspérés les automobilistes furent contraints d’emprunter et ce, entre 8h et 14h d’autres chemins de montagne pour se rendre à Alger ou vice-versa. Le calme est revenu, là, en fin d’après-midi.

Il y a moins de trois jours, des actions de protestation similaires se sont produites dans la banlieue est d’Alger, précisément au niveau des axes routiers jouxtant Réghaïa. Les revendications mises alors, en avant portaient sur l’amélioration du cadre de vie et le régularisation d’actes de propriété de lôts à bâtir ou de coopératives immobilières.


Salim Haddou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azem



Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Sites touristiques sans moyens   Lun Juil 19 2010, 15:06


Sites touristiques sans moyens
La ville de Dellys, située à 76 km à l’est du chef-lieu de wilaya de Boumerdès, est délimitée par la mer Méditerranée au nord, les monts de l’Assouaf et de Bouarbi au sud, l’oued Oubaï à l’est et l’oued Sebaou à l’ouest.



el watan
La commune possède un littoral de 50 km de long. Ses potentialités touristiques ne sont malheureusement pas exploitées. « Avant le dernier découpage administratif de 1984, la plage les Salines, à elle seule, attirait des centaines de touristes et des milliers d’estivants qui venaient de tous les horizons d’ici et d’ailleurs », nous dit un ancien pêcheur, aujourd’hui à la retraite. « A cette période, il n’existait qu’un seul hôtel-restaurant dans la localité, mais cela n’a pas empêché les gens de venir pour passer leurs vacances en campeurs sur nos belles plages », ajoute-t-il. Des sites archéologiques et monuments historiques, comme la Casbah, la vieille mosquée, le château Faure, le phare Benguet et le mausolée Sidi Hend Saadi sont des points à visiter et à revisiter. A ces endroits, s’ajoute ce « joyau » touristique qu’est le Sport nautique, dont le bâtiment se trouve à l’intérieur du port et que la société civile réclame depuis des années. Sachant que les structures d’accueil sont les atouts majeurs pour faire d’une région une destination touristique, il est permis de dire que Dellys ne peut aspirer à cette vocation. En effet il n’existe aucun établissement hôtelier dans toute la région. Pis encore, l’unique hôtel, qui a « résisté » trois décennies après l’indépendance, est réduit à un simple café « populaire » et ne cesse de se dégrader.

Les événements tragiques du début des années 1990, ont retardé le développement des infrastructures d’accueil et découragé les investisseurs à investir ici. En effet, c’est cette situation qui a fait fuir les deux promoteurs privés qui ont tenté de donner un coup de starter au tourisme dans la région pendant les années 1990, en laissant derrière eux deux projets « squelettes » d’hôtels plantés à Takdempt, une agglomération située à l’entrée ouest de la ville de Dellys. Cependant, « pour relancer et promouvoir le tourisme dans cette coquette ville, il faut initier des campagnes de publicité, des festivals durant les vacances, en utilisant les établissements scolaires dotés de l’internat et la réhabilitation des métiers de l’artisanat comme la vannerie, jadis un produit touristique symbolisant la région », pense un habitant. Abandonnée pendant plus d’une décennie, Dellys, doit en finir avec cette situation qui a fait d’elle un endroit indésirable. Pour exaucer ce souhait, l’intervention des hautes autorités, particulièrement du ministère du Tourisme, serait salutaire pour cette ville culturelle, historique et touristique.

Par S. B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que sont devenus les sinistrés de Takdempt de 2003 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que sont devenus les enfants de Marie Laure Picat?
» Qui sait ce que sont devenus les archives indexées sur FamilySearch
» ICSI
» Le gang des postiches
» "L'armée n'aime pas les gens blessés"‎

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES-
Sauter vers: