AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Khaled traîte les Algériens de nazis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amghar

avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Khaled traîte les Algériens de nazis.   Mar Sep 22 2009, 11:17

Khaled Hadj Brahim, qui s’autoproclame “ambassadeur de la musique maghrébine”, a fait fort dans l’entretien qu’il a accordé au magazine marocain Tel Quel.
Après son passage à la fête du trône, à El-Hoceima, le “king du raï” a participé au festival gnaoui d’Essaouira avant de lâcher cette bombe médiatique.
À une question sur les tensions algéro-marocaines qu’il qualifie “d’aberration”, Khaled ne peut s’empêcher de revenir sur un des épisodes le plus controversé de la relation entre l’Algérie et le Maroc en prenant le parti des Marocains expulsés par le président Boumediene : “Tout petit, j’ai vu un flic entrer chez mon copain et le refouler au Maroc. À Oran, on a tous des amis qui ont été déportés, des gens qu’on a cachés et d’autres qu’on a mariés de force pour qu’ils puissent rester en Algérie. Avec le recul, ces scènes ressemblent à celles de la Seconde Guerre mondiale où des voisins cachaient leurs amis juifs pour leur éviter les camps nazis. À ce point. Ça me fait mal”.
On savait Khaled sensible au lobby juif marocain, mais de là à balancer, froidement, des contre-vérités historiques, il y a un pas que notre star de la chanson a malheureusement franchi.
Car les Marocains expulsés à l’époque ne le furent qu’à cause de Rabat qui avait décidé de déposséder les citoyens algériens résidant au Maroc et de les renvoyer en Algérie.
La politique de “marocanisation” des terres agricoles possédées par les Algériens depuis… 1843, lors de l’exode de populations algériennes entières fidèles à l’Émir Abdelkader, avait mis sur la paille des milliers de familles algériennes.
Une politique qui avait débuté en 1963, suite à “la guerre des sables”, et qui s’est poursuivie jusqu’en 1994 quand 70 000 autres Algériens ont été dépossédés et expulsés après l’affaire de l’attentat de Marrakech.
Mais les dérapages de Khaled, associant les Algériens aux “pratiques nazis,” ne s’arrêtent pas là.
En verve, le king du raï se lâche et fait des confidences troublantes sur ses discussions à bâtons rompus avec le roi Mohammed VI, mais aussi le président Bouteflika : “Maintenant que je côtoie le roi du Maroc et le président Bouteflika, on parle de ça et ils me disent tous les deux la même chose : “Les gens ne vont pas comprendre si l’on tourne rapidement la page du conflit entre le Maroc et l’Algérie. Les jeunes des deux bords t’adorent. On a besoin de symboles comme toi pour ouvrir des brèches et permettre le dégel des tensions en douceur. Et un jour, tout ça va s’arranger”.
Que Khaled soit l’ami de Mohammed VI, amitié dont il se dit “fier”, est son affaire. Mais que le chanteur implique le président algérien comme étant un personnage qui est pressé de “tourner la page” avec le Maroc est particulièrement sulfureux.
Donc, à en croire Khaled, le président Bouteflika, l’homme qui avait signé la convention d’établissement algéro-marocaine, du 15 mars 1963, qui avait posé le cadre de la protection des Algériens et de leurs biens au Maroc serait… schizophrène.
Oublié les engagements multiples et divers de Bouteflika sur la scène africaine, maghrébine ou mondiale pour l’autodétermination du peuple Sahraoui !
Zappé le Bouteflika qui avait conseillé à Boumediene d’appliquer la réciprocité du traitement en 1974 après la violation par le Maroc du traité d’Ifrane !
Enterré les principes inaliénables de l’Algérie depuis 34 ans en faveur de la libération du peuple sahraoui de la colonisation marocaine !
D’ailleurs, Khaled, qui devrait se contenter de faire de la musique, n’a pas eu un mot, un seul, à l’égard des milliers de Sahraouis qui souffrent des traitements marocains.
Pas un mot sur le Maghreb “réconcilié” qu’il appelle de ses vœux et qui ne pourra voir le jour qu’avec un Sahara occidental indépendant.
Alors que le haut commissaire aux réfugiés de l’ONU, Guittierez, appelle la communauté internationale à ne pas laisser mourir à petit feu le peuple sahraoui, un des symboles de la jeunesse algérienne et maghrébine se laisse aller à des affirmations dignes d’un autiste politique.
Lui-même le dit : “Les jeunes du Maghreb m’ont applaudi et m’ont couronné, je me considère comme l’ambassadeur de la musique maghrébine dans le monde”.
À la lumière de cette scandaleuse interview, Khaled qui se vante qu’“à la “frontière du royaume, aucun douanier n’osait me demander un visa même si je voyage avec un passeport algérien”, a mis les pieds dans le plat. Certains avanceront certainement l’argument que Khaled n’est pas un politique.
Et c’est précisément là le hic. Quand on est artiste avec cette notoriété inégalée au Maghreb, on se doit de mesurer ses paroles et savoir apprécier les enjeux.
À l’inverse, on ne s’aventure pas dans les chemins chaotiques de la diplomatie. Le malaise est d’autant plus grand que ce n’est pas la première fois que nos artistes s’improvisent porte-parole, comme ce fut le cas de cheb Mami lors de l’hospitalisation du président Bouteflika.
Ce dernier qui aime à cajoler nos artistes devrait probablement être estomaqué par la liberté prise par Khaled, qui se prétend proche de lui, pour l’associer à une telle sortie médiatique. À défaut, le poste d’ambassadeur d’Algérie au Maroc est vacant…

Mounir BoudjemaLiberté
22.09.2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Moudja

avatar

Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: Khaled traîte les Algériens de nazis.   Mer Sep 23 2009, 10:23

Voilà où l'on arrive lorsqu'on se mêle de ce qui ne nous regarde pas.Je me demande bien quel niveau a ce voyou pour parler de politique.Il est chanteur,non? qu'il se contente de chanter et laisse les choses sérieuses à ceux qui ont un solide bagage scientifique et intellectuel.Ils sont nombreux ces chanteurs, comédiens,et scénaristes qui vont s'établir ailleurs et qui n'hésitent pas,quand l'occasion leur est offerte,de tirer sur l'Algérie et sur les Algériens,dans le but de faire plaisir à ceux qui leur ouvrent les portes du succès artistique et médiatique.Qui ne connaît pas Fellag,qui,de France,traîte les Algériens de tous les noms d'oiseaux et les présente au monde entier comme des gens sales comme des cochons,bêtes comme des ânes,et méchants comme la gale?
Pour revenir à Khaled,en ce qui me concerne, je ne l'ai jamais porté dans mon coeur ni écouté ses chansons car ce qu'il chante ne me dit rien,et je l'ai toujours trouvé futile,et quand il éclate de rire,il devient vraiment pas beau à voir.Il ne fait honneur ni à l'Algérie ni aux Algériens.Il ne sait même pas s'exprimer convenablement ni en arabe ni en français.Comment un tel individu est-il arrivé à côtoyer des rois et des présidents,quand des savants et des scientifiques illustres n'arrivent même pas à avoir une audience auprès d'un maire ou d'un chef de daïra?
Peut-être que l'époque que nous vivons est l'époque des médiocres et des ratés.
Ca doit-être ça,sinon ces gens qui,comme Khaled, ne font que braire tout le temps n'auraient jamais eu autant de succès et de gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Moudja

avatar

Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: Khaled traîte les Algériens de nazis.   Mer Sep 23 2009, 10:48

Isabelle Simon serait la 4ème victime de Cheb Mami

Après le procès en France de Cheb Mami, l’affaire connait encore une fois des rebondissements. Des zones d’ombres subsistaient en raison de l’absence de nombreux personnages qui étaient, selon les principaux accusés Mami et Levy, impliqués dans l’affaire. Le nom qui revenait souvent dans les couloirs du tribunal de Bobigny était sans conteste celui d’Abdelkader Lalali, condamné d’ailleurs par contumace à six ans de prison.


Le mis en cause qui refusait de s’exprimer ou de faire une quelconque déclaration depuis que l’affaire a éclaté en avril 2007, est enfin sorti de sa réserve pour apporter de nouveaux éléments. Abdelkader Lalali explique qu’il avait gardé le silence car il ne se considérait point en rapport avec cette histoire. Il déclare que lorsqu’il avait demandé à Cheb Mami pourquoi il tentait de l’impliquer dans l’affaire, le chanteur avait avancé les pressions de l’enquête dont il faisait l’objet.

Concernant son absence au procès le 2 juillet dernier, Lalali affirme n’avoir reçu aucune convocation, ni par le tribunal, ni à travers la représentation diplomatique algérienne. Les déclarations de Mami lors du procès visaient à protéger les vraies personnes impliquées dans l’affaire, qui font partie de sa famille, souligne Lalali, donc « il a mis les accusations sur mon dos ».
Le désaccord entre Mami et Lalali n’est pas une rumeur. Le chanteur lui doit 13 millions de dinars qu’il refuse de rendre. Lalali révèle par ailleurs que Cheb Mami a des antécédents et qu’Isabelle Simon n’est pas sa première victime. Trois autres jeunes filles en Algérie ont vécu le même drame mais elles ont préféré garder le silence pour éviter le scandale.
D’ailleurs, après qu’il ait fui la France, il a été convoqué par la gendarmerie de Bab Djedid en juin 2007. Il a été entendu dans une grave affaire, puis a bénéficié de la liberté provisoire et l’enquête reste en cours, précise Lalali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Khaled traîte les Algériens de nazis.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Khaled traîte les Algériens de nazis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manifeste des 521 officiers généraux ayant servi en Algérie
» Commandos parachutistes de l’air
» Retraite du combattant pour les Algériens.
» Mots arabes dans le français de tous les jours
» Gâteaux algériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES-
Sauter vers: