AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La finance islamique fait des émules.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: La finance islamique fait des émules.   Lun Sep 14 2009, 04:21

LES BANQUES OCCIDENTALES S’ORIENTENT VERS CE MODÈLE.

Contrairement aux banques classiques, les banques islamiques n’ont pas été affectées pas la crise financière.

Le temps a donné raison aux banques islamiques! Celles-ci deviennent de plus en plus un modèle de référence pour les banques classiques. Des grosses pointures de la finance mondiale comme Hsbc, Deutsch Bank et Citibank commencent à créer des filiales conformément aux principes de la chariaâ. Des formations spécialisées dans la finance islamique ont été lancées dans des grandes écoles américaines et britanniques. C’est ce qu’a relevé l’expert en finance et président de la revue Stratégica Finance, le Dr Lachemi Siagh, lors d’une conférence organisée par la fondation allemande Friedrich Naumann et la Chambre algéro- allemande du commerce et d’industrie portant sur le thème «Crise financière et finance islamique». Pourquoi cet intérêt? L’expert explique la simple raison que les banques islamiques n’ont pas été affectées par le typhon de la crise financière internationale qui a détruit des géants de la finance. Contrairement aux banques classiques, ces établissements financiers islamiques ont enregistré juste un ralentissement de l’activité économique. Dans sa communication, M.Siagh a bien décortiqué les éléments qui ont permis de protéger la finance islamique de la faillite. Partant sur une comparaison des deux modèles, l’expert indique que le paradigme des banques islamiques (éthique, gouvernance, prise de risque) est différent de celui des banques conventionnelles. Ces institutions spéculent sur l’accroissement futur des actifs immobiliers, ce qui n’est pas le cas dans la finance islamique où la conception de tout produit exclut l’intérêt. «Les opérations bancaires islamiques ne doivent en aucun cas, de façon directe ou indirecte, comporter une rémunération fixée au préalable et assimilable à l’intérêt ou "Riba", a-t-il souligné se référant au Coran qui interdit formellement les revenus provenant de l’usure ou Riba.
Autre élément, le banquier conventionnel cherche l’emprunteur le plus solvable et non nécessairement les projets les plus productifs ou les plus profitables. En Islam l’usure, l’intérêt, est un pêché capital, un interdit formel aussi proscrit que le meurtre. La doctrine économique islamique rejette toute forme de spéculation ou Gharar. En d’autres termes, M.Siagh précise que le "Gharar" ou spéculation, est la 2e ligne rouge à ne pas franchir». La spéculation est prohibée parce qu’elle perturbe l’équilibre du contrat et va à l’encontre des normes morales et religieuses qui exigent équité et équivalence des prestations. L’objet d’un contrat doit être réel et doit être disponible et définir les critères relatifs au prix, à la quantité, et au délai de livraison. Dans ce modèle, les domaines d’activité sont filtrés. En application de la chariaâ, les banques refusent de financer des investissements dans des activités prohibées comme l’alcool, l’industrie porcine, les jeux de hasard (casinos et sociétés de jeux de hasard), services financiers conventionnels, banque et assurance, produits spéculatifs, produits dérivés, industrie de l’armement... M.Siagh a rappelé que la montée d’un système bancaire sans intérêt était considérée par les banquiers conventionnels comme une perversité qui ne doit pas exister et qui ne doit pas persister, parce qu’elle est en contradiction avec le principe de maximisation du profit de la finance. «Nous savons aujourd’hui où la maximisation du profit à tout prix peut mener», a-t-il affirmé faisant allusion à la crise financière. «Les banques islamiques sont devenues une réalité que personne ne peut ignorer plus longtemps», a-t-il souligner avant de conclure.

Nadia BENAKLI

L'Expression
12 Septembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amghar



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: La finance islamique fait des émules.   Jeu Sep 17 2009, 11:11

Selon un expert : “L'économie islamique est la solution idoine à la crise financière mondiale”

L'économie islamique est la solution idoine à la crise financière mondiale, a affirmé hier, à Alger l'économiste Bachir Messitfa. "Après l'échec du socialisme et du capitalisme, les pays musulmans devaient proposer au Monde une troisième solution, à savoir l'économie islamique pour faire face à la crise financière mondiale", a affirmé M. Messitfa lors d'une conférence scientifique sur "le rôle de la Zakat dans la création de la richesse et la lutte contre la pauvreté à la lumière de la crise financière", initiée par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs dans le cadre d'une série de conférence éducatives et scientifiques au profit des Imams et mourchidates de la wilaya d'Alger. Les usures imposées par les banques capitalistes ont causé la perte de plus de 150.000 emplois suite à la crise des "subprime" aux Etats Unis qui a dégénéré en crise mondiale. "Les bourses mondiales n'autorisaient pas l'échange de chèques émis par des banques islamiques, mais après avoir examiné le fonctionnement de ces dernières, elles ont fini par accepter les chèques en tant qu'outil", a précisé M. Messitfa. En Islam, "les banques doivent relever de l'Etat, lequel pourrait engager d'importants projets d'investissement à l'image des investissements dans le domaine de l'agriculture et de la pêche (...) alors que les banques privées ne peuvent prendre ce risque", a-t-il ajouté. Il a rappelé, dans ce contexte, que pour la création d'une banque islamique, les épargnants doivent faire des dépôts n'excédant pas le montant du capital de la banque sinon la banque risque de faire faillite.
"Nous sommes à la veille d'une récession et il est de notre devoir, en tant que musulmans, de faire connaître la solution islamique pour le règlement de la crise financière mondiale".

El Moudjahid
17.09.2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La finance islamique fait des émules.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma puce ne fait pipi que dans sa couche
» j'ai fait un chapeau !
» l'union fait la force 'a Meknes
» le fromage fait maison
» Shampooing "fait maison" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES-
Sauter vers: