AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L’été hendi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: L’été hendi...   Ven Sep 04 2009, 10:49

Le figuier de Barbarie, qui n’est ni un figuier ni de Barbarie, est originaire du nouveau monde. Il s’est si bien et tant implanté chez nous qu’il en est devenu indissociable du paysage. C’est au début du mois d’août que ses fruits inondent le marché, pour ne disparaître qu’à l’automne. Fruit du “Bon Dieu”, il n’y a que les habitants des villes qui déboursent pour l’acquérir. Son arrivée sur le sol maghrébin fut bénéfique pour l’alimentation des populations. Dans les années de disette – elle furent nombreuses – il servira à endiguer la famine. La figue de Barbarie en a gardé un label de misère. Ses qualités nutritives et gustatives ne l’ont toutefois pas fait oublier. En cette période de relative abondance, le fruit refait surface et se paye des titres sur la mercuriale. Aujourd’hui, la plante intéresse grandement les stratèges du développement durable. Ces derniers n’hésitent pas à parler de mine d’or. Hormis ses qualités alimentaires non négligeables, la plante n’a pas encore livré tous ses secrets d’utilisation. Dans son pays d’origine, on lui connaît mille et un usages : alimentation, fourrage, engrais, produits de distillation, huile cosmétique, médecine, plant d’ornement, etc. La pharmacopée populaire l’a bien utilisé en Algérie pour atténuer les couleurs rhumatismales et mûrir les furoncles (raquette) ; ainsi que la préparation d’un sirop à base de fruits, le rob à usage d’antitussif. La pratique a presque disparu. Une innovation, depuis quelque temps les raquettes de hendi (se dit également karmoss ensara, chimbo dans les parlers régionaux) servent de grigri pour conjurer le mauvais œil. Côté cuisine, à part sa consommation en fruit de table, on ne lui connaît pas d’autre usage chez nous. À travers le monde, bien des chefs s’essaient à donner quelque titres de noblesse à la figue de Barbarie.

RECETTE Miel de tuna

Cette spécialité très répandue en Amérique du Sud est similaire au rob que préparaient nos grands-mères. Il est très probable que la recette se soit implantée avec le fruit.

Faire cuire les fruits dans un grand récipient jusqu’à ce qu’ils fondent, en ajoutant des fruits pour garder un volume constant. Écumez et retirez les graines qui tombent au fond. Laissez bouillir à feu doux en remuant jusqu’à consistance de sirop épais comme du miel. Mettez alors en pots.
(La Cuisine sauvage. François Couplan. Editions Equilibres Aujourdhui.)

Momo
Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larbi323



Masculin Nombre de messages : 779
Age : 62
Localisation : Ottawa
Emploi : Enseignant
Loisirs : Soccer, Lecture, Cinéma, Théâtre, Marche et randonnées
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Sam Sep 05 2009, 09:55

Merci Eddelsi pour ces informations.
J'ai toujours pensé que les figuieres ou arbustes qui donnent ces succulentes figues avec des épines (les roses ont aussi des épines!!!) ressembalient au Cactus du Mexique, Texas, ...
Ici, au Canada, on a des figues de Californies, très petites et n'ont pas le bon goût du bled et aussi des figues de Barbarie. Mias d'où vient ce nom de figues de Barbarie.
Au début, je pensais à Berbérie....
Salam,
Saha F'tourkoum
larbi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Dim Sep 06 2009, 05:08

Pas plus qu'hier,j'ai suivi un documentaire sur la chaine de medi1sat traitant justement des figues de barbarie au mexique. Ce qui m'a surpris c'est que dans ce pays, on mange meme les palmes .Des milliers d'hectares sont plantés et on cueille les jeunes palmes pour les cuire,faire du jus ou de la confiture.Une mexicaine affirmait qu'on peut préparer 150 plats différents a base de palmes des figues de barbarie. Je me demande pourquoi cette spécialité n'a pas pu s'introduire en algérie .Egalement pour diminuer la viscosité des palmes, on introduit dans la marmite en ebullition un morceau de cuivre. Dellyssiennes a vos marmites donc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larbi323



Masculin Nombre de messages : 779
Age : 62
Localisation : Ottawa
Emploi : Enseignant
Loisirs : Soccer, Lecture, Cinéma, Théâtre, Marche et randonnées
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Dim Sep 06 2009, 09:30

Salam,
Très intéressant ce que tu dis Elkoss.
Je pense qu'il faut être imaginatif, inventif,...alors à nos marmites casseroles, et on essaie tout mais attention aux épines..
En Kabylie, dans les villages, je me rappelle, figues fraîches et figues de Barbarie constituaient le petit déjeûner, en été.
À cette époque, cela ne se vendait pas au marché
Les citadins allaient dans leur village en chercher ou alors cousins et cousines leur en ramenaient. Par contre, à Alger, si je me rappelle bien, cela se vendait.
Salutations
larbi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Lun Sep 07 2009, 07:07

En Kabylie, tout comme dans les autres régions montageuses du pays, les gens vivaient principalement des produits de la terre. Les fruits en abondance constituaient la base de l'alimentation en été. Dés les premiéres lueurs du jour, les gens (hommes femmes et enfants) regagnaient les champs pour passer toute la journée. Pour tout bagage on prenait une snindja dans laquelle on met des galettes, du petit lait et dés fois azemour( olives), le reste c'est l'arbre qui le fournit (figues, et divers fruits de saison). Vers midi vous etes invités a un repas bio , appétissant , séculants et trés nutritif et tout ca sous l'ombre d'un séculaire olivier ou caroubier;sans oublier la mythique cruche remplie d'eau de source et adossée au tronc d'arbre. C'était beau ,simple et suffisant. Saha ftourkoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larbi323



Masculin Nombre de messages : 779
Age : 62
Localisation : Ottawa
Emploi : Enseignant
Loisirs : Soccer, Lecture, Cinéma, Théâtre, Marche et randonnées
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Mer Sep 09 2009, 06:59

Salam,
ElKoss, tu décris bien la bonne époque. Ajoutons que les gens avaient une bonne hygiène de vie. Ils se couchaient tôt et se levaient tôt.
Ils faisaient du sport de manière informelle: la marche, couper du bois, etc..
Ils buvaient du lait de vache ou de chèvre tout frais, vaient elurs propres poules ou poulets et achetaient de la viande une fois par semaine au Souk de la ville la plus proche (Dellys, Akbou, Sidi-Aich, etc.).
Oui, c'éatait beau. La vie était difficile mais les gens étaient fiables, etc...
Bonne journée
Larbi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Mer Sep 09 2009, 10:44

Oui,Larbi,tu as raison,la vie jadis était difficile mais il y avait beaucoup de tendresse dans les coeurs.Les gens se contentaient de peu,ils s'aimaient et pensaient les uns aux autres.La vie d'antan n'était pas aussi compliquée qu'elle l'est maintenant.Les gens d'autrefois prenaient la peine de vivre leur vie.Ils savaient créer de la joie et savaient la faire rayonner autour d'eux.La vie d'aujourd'hui n'est faite que de stress et d'angoisse.Les gens se sentent pauvres même quand ils sont riches.Il leur manque ce je ne sais quoi qui donne à la vie toute sa douceur et la fait couler comme un long fleuve tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Jeu Sep 10 2009, 07:13

Non, jadis la vie n'était pas difficile. Avant, la sardine se donnait au port. Le rouget, merlan, crevettes étaient a la portée de n'importe qui; les fruits se vendaient a un prix dérisoire, des montagnes de melons et pastéques le long des routes, du raisin en abondance, les oranges ne se vendaient pas au kg. En hiver des stocks de nourriture étaient constitués ( figues séches, Bercoukess et couscous, khli3, feves et pois chiches.) .Au début des années 70, a l'institut par exemple on mangait largement mieux que maintenant ( café au lait,beurre et confiture,jus et un dessert chaque matin!) . Sincérement,quoique qu'étant de famille modeste durant mon enfance, ma nourriture était meilleure que celle de mes enfants actuellement .Il ny a pas aussi le phénomene de harragua.Je pense que la vie était plus facile que maintenant et pas le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Jeu Sep 10 2009, 07:23

J'ajouterais qu'avant, un fonctionnaire moyen( enseignant,ou autre) vivait comme un roi, alors que maintenant, il frole la mendicité ;quant a un ingénieur ou médecin, il n'y a aucune comparaison possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Jeu Sep 10 2009, 10:47

Avant,les denrées alimenatires étaient abondantes et à bas prix.Les gens,grands et petits, n'avaient pas cette manie de tout vendre comme de nos jours.Ceux qui avaient des jardins et des champs donnaient aux pauvres le surplus que la nature leur donnait .Alors tout le monde mangeait et tout le monde se rassasiaient au moment des récoltes.Mais jadis,l'argent faisait défaut et il n'était pas donné à tout le monde d'en avoir.C'est pour ça que les gens,les pauvres surtout, portaient des vêtements rapiécés.Tu te rappelles des fameuses "r'gaya'e",M.Elkoss? eh ben,la vie était tellement difficile autrefois que les gens n'avaient que des haillons pour cacher leur nudité.Beaucoup de gens aussi mettaient fin à leur cursus scolaire parcequ'ils n'avaient les moyens d'aller continuer leurs études à Bordj ménaïel,pour ne citer que cette contrée très proche de nous.Il y avait une minorité,certes, qui menaient la belle vie,mais la majorité tirait le diable par la queue.
Dans le passé,il y avait cette baraka qui n'est plus malheureusement à nos côté.Il y a tout,mais rien ne suffit.Tout le monde se lamente sur son sort.Personne n'est content de ce que la vie lui donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: L’été hendi...   Dim Sep 13 2009, 04:44

Oui, d'accord il y avaient Rkaiya3, il n'y avait pas assez de chaussures, de televiseurs, de frigidaires....Mais sur le plan almimentaire, il y avait de l'abondance. Abstraction faite de la période qui coincide avec la 2 eme guerre mondiale ou les quelques années de la guerre 54-62, la vie était agréable ''hloua''. Les gens étaient moins stressés que maintenant,moins éxigents et donc plus heureux n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’été hendi...   Aujourd'hui à 05:33

Revenir en haut Aller en bas
 
L’été hendi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fontaine la Mallet, Cauville, Rolleville ... LEROY HABDE 1704

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: C U I S I N E A L G E R I E N N E :: D I V E R S-
Sauter vers: