AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le citron en haut de l’affiche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddelssi

avatar

Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Le citron en haut de l’affiche.   Mer Aoû 19 2009, 11:08

A 300 da le kg, ce fruit très apprécié et très demandé risque de faire défaut au panier de la ménagère durant le mois de Ramadhan.

Le sujet est sur la plupart des langues. «C’est vrai qu’il donne une saveur et un goût particuliers à la chorba et il accompagne bien les boureks qui sont un peu gras. A ce prix-là, je préfère acheter de la viande rouge ou du poulet, j’ai cinq bouches à nourrir», nous a confié une mère de famille qui n’en revenait pas devant le prix atteint par le kilo de citron. Les fins gourmets auront du mal à s’en passer. Cèderont-ils tout de même à la tentation malgré ces prix prohibitifs qui pourraient franchir un nouveau sommet d’ici quelques jours? «Tant pis, je l’achèterai même si cela doit être à l’unité. Je ne peux concevoir une chorba sans le parfum si particulier du citron.» Ammi Ahmed, un septuagénaire, retraité d’une grande entreprise nationale, semble avoir trouvé la parade. Tant pis s’il doit faire face à une dépense qui va malmener quelque peu son porte-monnaie, mais il n’est pas près de vivre une telle frustration surtout durant le mois sacré.
Des frustrations, il y’en aura malheureusement, bel et bien. Les spéculateurs seront sans pitié. Les commerçants aussi. Le mois de Ramadhan c’est le mois des affaires. La rahma c’est pour...les restaurants! Il n’y a qu’à faire un petit tour du côté des marchés pour en avoir le coeur net mais gros sur le coeur surtout. 70 DA le kilo de tomate, 40 à 45 DA pour la pomme de terre, 350 DA le kg de dattes...Les mêmes échos parviennent de l’ensemble du territoire national. Oran, Annaba, Constantine, Batna, Souk Ahras...La palme revient à l’extrême sud algérien. Les fruits et légumes ont tout simplement déserté les étals des marchés à Illizi, nous a-t-on informé, il y a moins d’une semaine.
Les différents intervenants sur la chaîne de la spéculation organisent la flambée des prix tandis que le consommateur s’apprête à être sacrifié sur son autel. Comme le mouton de l’Aïd. Mais où sont donc passés les contrôleurs?
Le département d’El Hachemi Djaâboub a annoncé qu’il lancerait dans les tout prochains jours une «armada» constituée de 4000 agents qui seront chargés de mettre un peu d’ordre dans cette nébuleuse où règne sans partage cette mafia, apparemment invisible qui fait la pluie et le beau temps sur le marché des fruits et légumes dont elle a le monopole. Dans un tel contexte la flambée du prix du citron peut apparaître comme une peccadille. Une broutille. Son histoire est pourtant loin de représenter une simple banalité. Né sur les contreforts de l’Himalaya où il pousse encore aujourd’hui à l’état sauvage, il a gagné le Moyen-Orient, en particulier l’Iran, grâce au commerce des caravanes. La première appellation qui lui fût attribuée est «la pomme de Médie». Ce sont les Arabes qui le firent connaître en Europe, en Espagne vers 1150, et par la suite à travers tout le pourtour méditerranéen où il s’est formidablement acclimaté. Il a atterri en Amérique lors du second voyage de Christophe Colomb en 1493 pour se répandre, bien après, à travers le monde. Si en Inde, en Chine et dans toutes les civilisations mésopotamiennes, il est reconnu pour ses vertus stimulantes et ses propriétés antiseptiques, dans les pays islamiques on l’utilisait comme antidote contre les poisons et pour éloigner les démons des foyers.
Les anciens Egyptiens s’en servaient pour embaumer leurs momies et le déposaient en offrande dans les cercueils.
Pline qui en parla dans ses traités le recommanda lui aussi comme antidote contre les poisons. La légende quant à elle raconte que la déesse Terre mère, Gaïa, donna naissance à de robustes arbrisseaux aux pommes d’or, symbole de la fécondité et de l’amour, afin de couronner les noces entre Héra et Zeus. Pour que personne ne puisse s’en emparer, Jupiter en prit soin, les mit dans un fabuleux jardin et les confia aux Hespérides.
Des nymphes du couchant, filles d’Atlas et d’Espéris qui vécurent au pied de la voûte céleste qui était soutenue par leur père. Aujourd’hui les pommes d’or des Hespérides ornent les étals de nos marchés, et semblent ne posséder aucun pouvoir pour chasser les démons de la flambée des prix.

Mohamed TOUATI

L'Expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azro09



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le citron en haut de l’affiche.   Mer Aoû 19 2009, 16:20

Salem,

Bien sûr puisque le biton à envahi les terres agricoles!
jadis chaque maison à Dellys possede au moins un arbre de citron....et de très bonne qualité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddelssi

avatar

Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: Le citron en haut de l’affiche.   Lun Aoû 24 2009, 10:34

250 DA ! Deux cent cinquante dinars le kilogramme. Et le marchand était tout fier de m’annoncer que ce prix-là était à la baisse, vu que deux jours avant ramadan, le citron était encore à 300 DA. Je lui ai gentiment demandé l’autorisation exceptionnelle d’en prendre un dans la main. Il a accepté, tout en me tendant un petit sachet en plastique blanc. Mesure préventive que je comprends parfaitement au demeurant et qui ne m’a nullement vexé. On ne prend pas un citron à 250 DA le kilo comme on prendrait une vulgaire carotte à 80 DA. Et donc, c’est la main enveloppée du sachet que j’ai délicatement soulevé le citron de l’auguste tas de citrons où il reposait. Premier constat. Il ne parle pas. Très honnêtement, à 250 DA, je me serais attendu à ce que ce citron me parlât. Ô ! Pas un grand discours ni une longue allocution. Mais juste un bref salut, en guise de présentation. Parce que moi, même avec la main enveloppée d’un sachet, j’ai tenu à me présenter : «bonjour ! Je suis Hakim et je voulais absolument toucher, caresser et causer un peu avec un citron avant de rentrer à la maison.» Rien ! Le citron n’était visiblement pas pressé de faire ma connaissance. Deuxième déception, en plus de ne pas parler, le citron était tout ridé. Fripé même. M’enfin ! A 250 DA, il aurait pu faire l’effort d’une petite chirurgie plastique, un lifting léger pour se refaire tendre la peau. Même pas ! Tout de même, ces stars et leurs caprices. Malgré le regard quelque peu réprobateur du marchand, j’ai approché mon museau du citron. Pas trop près, je sais ! Je ne suis pas fou au point de risquer de heurter un citron à 250 DA le kilo avec mes narines de manant. Je connais mes limites et mon rang, que diable ! C’est donc à 20 bons centimètres du citron — le cordon sanitaire obligé pour ce genre d’approche — que j’ai posté mon appareil olfactif. Je voulais capter, même de manière furtive, l’odeur nécessairement unique et magique, le parfum forcément divin qui devait se dégager d’un citron à 250 DA le kilo. Et là encore, une bonne grosse déception. Rien ! Ce citron ne sentait pas le citron ! Il y avait plus d’odeur de citron dans les jus de citron industriel que j’achète habituellement en supérette que dans ce citron-là à 250 DA. Quelque peu déçu, mais tout de même heureux d’avoir pu toucher et palpé doucement un citron à 250 DA le kilo, je l’ai reposé dans son écrin, j’ai vivement remercié le marchand et je lui demandé une dernière faveur. Celle de garder le sachet en plastique dans lequel j’avais enveloppé ma main avant de manipuler le citron. Ce genre de souvenirs ne se jette pas ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
Le soir d'Algérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amghar

avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Le citron en haut de l’affiche.   Mar Aoû 25 2009, 10:22

C'est scandaleux,qu'un fruit comme le citron puisse atteindre ce prix impossible.Jadis,il était rare d'entrer dans un jardin de Dellys et de ne pas trouver de beaux citronniers chargés de citrons.A cette époque bénie, quand on en avait besoin,ce n'était pas la peine d'aller en acheter au marché,il suffisait juste de demander au voisin qui se faisait un plaisir de nous en offrir gratuitement autant qu'on en voudrait.
Mais à l'époque présente,sale époque,où tout se vend et se monnaye,je ne m'étonne pas que le citron devient introuvable et aussi cher.Personnellement,je ne l'achèterai jamais à ce prix quand même il me prolongerait la vie de quelques années de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddelssi

avatar

Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: Le citron en haut de l’affiche.   Lun Aoû 31 2009, 11:40

400 DA le kilogramme de citron
400 DA le kilogramme de citron, ce fruit si désiré en cette période du mois sacré de Ramadhan. Et aucune retenue n’est manifestée par les commerçants pour annoncer le prix sans l’afficher bien évidemment à l’adresse des ménagères encore sous le choc de l’envolée vertigineuse des prix de produits d’une grande disponibilité pourtant. Toujours est-il que ce citron a grandement augmenté de sa contenance en acide pour perdre son efficacité et nuire aux ménages. En substitution, le vinaigre reste un palliatif même si l’on tourne au vinaigre déjà à travers cette mercuriale imposée par le diktat des commerçants.
A. B.
El Moudjahid
29.08.2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le citron en haut de l’affiche.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le citron en haut de l’affiche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rallye Haut Perché ASM/ACSAM du 18 Avril 2010
» Muffins citron graines de pavot
» Affiche et dépliant
» Recette de tarte au citron?
» Tarte au citron façon flan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES-
Sauter vers: