AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nos mariages et les leurs .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Nos mariages et les leurs .   Sam Juil 18 2009, 09:30

L’été est la saison des célébrations des mariages par excellence. Beaucoup de familles attendent la saison la plus chaude de l’année, saison de vacances et de relâchement, pour célébrer l’union de leurs fils et filles. Chaque famille y met les moyens qu’elle peut pour faire la fiesta. On dit chez nous que le mariage d’une nuit se prépare durant toute une année. En effet, pour célébrer convenablement un mariage, il faut se saigner aux quatre veines. On doit faire face à beaucoup de dépenses, qui la plupart du temps sont inutiles mais auxquelles tout le monde se soumet par peur du qu’en-dira-t-on. Certaines familles font des fêtes raisonnables, loin de tout orgueil et de toute morgue. Il font la chose le plus modestement possible tout en se livrant à la joie calme et sereine. Pas question de gaspillage . Le boucan et le tapage nocturne sont interdits. La musique endiablée et les chansons obscènes ne sont pas les bienvenues. Tout se passe en douceur, dans une convivialité et une ambiance des plus chaleureuses. Une fois la fête finie, tout le monde est content, hôtes et convives, et la noce sera marquée d’une pierre blanche. Mais les familles nanties, celles qui ont de l’argent à ne plus savoir quoi en faire, célèbrent leurs mariages d’une manière toute différente que celle des familles pauvres ou moyennes. Même si certaines familles moyennes commencent à rivaliser avec les familles riches dans la célébration fastueuse des mariages, quitte à contracter des dettes de plusieurs millions. Les familles riches font la fête d’une manière qui sort, généralement des limites du bon sens, et dans laquelle tout se fait avec orgueil démesuré et goût du colossal. On dépense sans compter pour épater les convives et les impressionner. Les repas sont servis sous toutes les formes,tous les goûts et toutes les couleurs. La musique est diffusée à grands décibels et jusqu’à l’aube, créant un ramdam d’enfer. Et tant pis pour ceux qui veulent roupiller. Et le pire est que la fête se fait dans une mixité que n’approuve ni Dieu ni les gens honnêtes parmi Ses créatures. Tout le monde voit tout le monde, tous se touchent, et danseurs et danseuses s’agitent comme des diables dans des trémoussements lascifs.Pareilles fêtes donnent sans aucun doute beaucoup de plaisir à Satan et à ses adjoints.Malheureusement ils sont invisibles,sinon on les aurait vus arriver par centaines et milliers,à pied,à cheval et en voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalouta



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Nos mariages et les leurs .   Sam Juil 18 2009, 12:56

vous critiquez tou le monde, meme cux qui fetent leurs bonheur chez eux loin de tout le monde,....
une question que je te pose, c'est quoi tes defauts?parle nous un peut de tes defauts???et surtout laisse ces gens la vivre a leur maniere...tu conais l'histoire taa le chameau qui ne voit que la bosse des autres...
sinon pou toi, une chose bien, si tu veu faire, prend quelques dinard de ton salaire et donne a des gens qui n'on meme pas des sou pour acheter une baguette... la tu va pouvoir changer la societé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Moudja



Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: Nos mariages et les leurs .   Dim Juil 19 2009, 11:53

Le gaspillage est devenu un sport national. Ce fléau touche toutes les classes de la société. Tout le monde pratique le gaspillage, peuple et Etat. On est tous fautifs et personne ne peut se targuer d’être plus économe que les autres. On est tous trompé jusqu’au coup dans ce péché mortel. Pourtant Dieu a qualifié ,dans son livre sacré, les gaspilleurs de frères de Satan ?
Sais-tu, au moins M. Eddelssi quelque chose sur les fortunes que dilapident les familles fortunées pour célébrer un mariage ?Et bien je vais t’en raconter moi quelque chose, et j’espère que tu prendras pour argent comptant ce que je vais te dire. Ce ne sont ni mensonges ni fabulations. C’est la vérité vraie.
Les familles riches n’hésitent pas à débourser entre 17 et 22 millions de centimes rien que pour l’achat de la robe de la mariée. Pour louer une salle de fête, nos riches payent jusqu’à 50 millions de centimes, et si la salle à louer se trouve dans un hôtel de luxe comme l’Aurassi, Sofitel ou Hilton, la somme sera multipliée par deux. Oui, Eddelssi, il y a des gens qui donnent 100 millions de centimes pour la location d’une salle de fête au moment ou d’autres doivent se serrer la ceinture durant une année ou deux pour mettre de côté une trentaine de millions pour pouvoir ensuite faire une petite fête de « zawaliya ».100 millions de centimes est une somme que beaucoup n’ont jamais vue de leurs yeux. Pas même en rêve. La valeur de la dot de la femme en ce qui concerne seulement ors et bijoux varie entre 100 et 500 millions de centimes selon le degré de richesse de telle ou telle famille. Les riches font des festins dignes des une et mille nuits. Le banquet c’est des méchouis qu’on met à la disposition des invités. Le nombre de moutons peut atteindre 100 têtes ,et dont la valeur varie entre 170 et 180 millions de centimes. Et puis, il y a le chanteur et ses musiciens qui viennent égayer la soirée et qui touchent un gros cachet qui ne tombe pas généralement en dessous des 50 millions de centimes. Le cortège nuptial est formé d’une cinquantaine de voitures de luxe devancées par une limousine superbement fleurie et qui est louée avec 20 millions de centimes. Et il y aura toujours d’autres sommes à gaspiller,par ci par là,pour aller plus loin encore dans cette folie de dépenses excessives et prohibées. Les mariages célébrés avec tant de prodigalité ce n’est que du tape-à-l’œil en vérité. Cela fait beaucoup d’effet mais n'a que peu de valeur sur la plan humain et moral. On a du fric et on veut le montrer aux autres. Point c’est tout.
Nous les musulmans sommes la nation du « juste milieu ».Nous sommes censés observer ce « juste milieu » en tout. Dans notre foi, dans nos actes, et dans nos sentiments qui doivent toujours se situer entre excès et laxisme sans jamais toucher à l’un de ces extrêmes.
« Les serviteurs du Tout-Miséricordieux sont ceux qui ne se montrent ni prodigues, ni avares lorsqu’ils dépensent, car entre la prodigalité et l’avarice il y a un juste milieu »
Viendra le jour où chacun de nous se tiendra debout devant Allah Qui nous demandera à tous des comptes sur l’argent qu’Il nous a octroyé. Comment l’avons-nous gagné et où l’avons –nous dépensé. Ce jour-là, ceux qui auront fait mauvais usage de leur argent se mordront les doigts de regrets.
Quand à toi Kalouta,je me demande pourquoi tu es aussi belliqueux envers tout le monde.Tu es à l'affût de la moindre occasion pour nous sauter à la gorge.Sois cool l'ami et aie,au moins, la civilité et la courtoisie d'accepter l'avis contraire,et cesse de traiter de chameaux et de zèbres tous ceux qui ne pensent pas comme toi.Dans ce forum,chacun a le droit de donner son opinion le plus librement possible à condition de ne porter atteinte aux autres ni dans leur personnalité ni dans leur honneur.Si tu es incapable de respecter les règles du jeu,tu feras mieux d'aller consulter un site de jeu pour te détendre et te défouler et libérer ainsi ton agréssivité et ta tension nerveuse.A bon entendeur.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Moudja



Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Après la fête.   Lun Juil 20 2009, 04:25

Une chronique que j'ai lue aujourd'hui dans la presse et qui va dans le même sens que l'écrit de M.Edelsi:
"«C’est après la fête qu’on se gratte la tête», dit cette expression populaire pour critiquer un peu le faste de certaines fêtes, que ce soit des baptêmes ou des mariages. Il faut dire que dans les grandes villes comme dans les petits villages, des familles se sont lancées dans une course éperdue à la dépense inutile, juste pour «en mettre plein la vue» à des voisins qui, bien que modestes, ont loué à grands frais une salle des fêtes à coups de millions et engagé un artiste renommé pour que les tourtereaux qui ont décidé de convoler en justes noces, se sentant aimés et soutenus par les familles nouvellement alliées, puissent démarrer sur les chapeaux de roues. Après la nuit de noces, les deux familles réunies, se réveilleront avec la gueule de bois. Leur premier souci sera de faire la comptabilité des cadeaux reçus et de leur origine afin de pouvoir rembourser les généreux donateurs avec des cadeaux de la même valeur que ceux reçus. Et cela relance les matrones dans des remarques mesquines et dans des polémiques sans fin sur le déroulement de la fête. Aucune allusion au bonheur des jeunes époux, qui, les yeux encore éblouis par les lumières de la veille, ne sont pas encore assez lucides pour envisager l’avenir. Un avenir qui n’est pas toujours rose vu le nombre de problèmes qui vont se poser au jeune couple: devenir autonome en se détachant de la tutelle de la famille en cherchant un logement. Ce qui fait dire à beaucoup de gens lucides que les familles, au lieu de se lancer dans des opérations de prestige, feraient mieux d’investir l’argent dépensé dans la fête, dans l’équipement du jeune ménage. C’est ainsi que beaucoup de sages des villages ont, au sein de la djemaâ, appelé les citoyens à modérer leur élan et cet appel a été conforté par des fetwas d’imams qui, pendant la cérémonie de la fatiha, mettent souvent l’accent sur la modestie des noces, à l’aube de l’Islam et que tout le rituel n’est que symbolique. Ceux qui ont assez vécu et assisté à beaucoup de noces, peuvent parler en connaissance de cause de la vanité humaine: rien n’est plus éphémère qu’une fête et seuls les souvenirs restent dans la mémoire des participants comme des organisateurs. Et ces souvenirs peuvent s’avérer douloureux, si jamais l’union célébrée avec autant de faste, dans l’ivresse, l’enthousiasme et la chaleur du mois de juillet, tourne mal. Comme cela arrive souvent, beaucoup d’unions se brisent sur les récifs des problèmes quotidiens. Les causes sont nombreuses: cela va de la découverte du conjoint et des déceptions qui arrivent au fur et à mesure que la connaissance de l’autre s’approfondit, l’ingérence des familles dans la vie quotidienne du couple, jusqu’aux contraintes économiques. Tout cela contribue à la dégradation de la situation conjugale et à l’effilochement des liens qui unissaient les tourtereaux qui sont toujours souriants sur les photos qui n’ont pas eu le temps de jaunir. Et beaucoup s’estiment heureux quand ils arrivent à éviter le palais de justice. Moralité: c’est avant la fête qu’il faut se gratter la tête!"

Selim M’SILI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddelssi



Masculin Nombre de messages : 395
Localisation : Dellys
Emploi : Enseignant
Loisirs : Lecture,Jogging,internet.....
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: Nos mariages et les leurs .   Lun Juil 20 2009, 10:27

Je te conseille M.Kalouta de tempérer un peu plus ta nervosité. Ne te laisse pas dominer par tes nerfs irritables. Ce n’est pas bon pour ta santé. Je me joins à El Moudja pour t’orienter vers plus de détente et de divertissement sur le net ou ailleurs. Je ne sais pas ce que j’ai écrit de si mal pour m’attirer les foudres de ta colère mais je t’assure que je n’ai visé personne en écrivant ce que j’ai écrit. Je n’ai fait qu’émettre un avis sur un sujet quelconque. Je ne prétends pas dire que des vérités. Je ne suis pas un donneur de leçon ni un redresseur de torts. Je n’essaye de prouver rien aux autres ni à moi-même. Il se peut que je me trompe sur toute la ligne en abordant tel ou tel sujet, mais tout ce que j’essaye de faire consiste seulement à traduire par des mots des idées qui trottent allégrement dans ma tête. C’est ma façon à moi de me défouler. Mon avis peut être juste comme il peut être faux, et c’est pareil pour toi et pour les autres. Vos avis ont beau être justes, ils sont sujets à l’erreur quand même. Nous ne sommes pas tenus d’avoir la même manière de voir et de penser pour pouvoir vivre ensemble dans l’entente et l’harmonie. On peut, toi et moi, penser des choses diamétralement opposées, y croire dur comme fer, sans que cela nuise à notre amour et à notre amitié. Nous devons considérer la diversité et la variété des choses et des genres comme une richesse, les vivre dans la sérénité, mais il ne faut en aucun cas que cela soit une source de mésentente et de collision. Libre à chacun de nous de concevoir les choses comme il les entend et de commenter les événements à sa manière. Il se peut que ton avis ne me plaît pas, mais je me battrai pour que tu puisses le dire, a dit le sage.
Des défauts, j’en ai comme tout le monde, M.Kalouta. Je ne suis ni ange ni démon. Seul Allah est infaillible et Il a bien fait de n’avoir pas donné une odeur aux péchés sinon nous puerions tous et personne n’aurait pu côtoyer personne. Je ne vois pas ma bosse parce que,tout simplement, je n’en ai pas une, M.Kalouta.Et si je vois un bossu je rends grâce à Dieu de m’avoir créé bien droit, sain de corps et d’esprit, sans aucune anomalie et exempt de toute difformité. Mais malgré leur bosse, j’admire beaucoup les chameaux pour leur sobriété et leur endurance. Dernière chose M. Kalouta. Quand il m’arrive de donner aux pauvre, je m’efforce de le faire dans la discrétion la plus totale. Il n’est pas dans mon habitude de faire le bien et d’aller le crier sur les toits.
Sans rancune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakhla



Féminin Nombre de messages : 25
Localisation : dellys
Emploi : étudiante
Loisirs : lecture.net.télé.voyage.
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: Nos mariages et les leurs .   Mar Juil 28 2009, 10:55

C'est vrai ce que tu écris Eddelssi.Les riches veulent toujours se distinguer des pauvres en tout ,et cela depuis la nuit des temps.Dans la célébration des fêtes et même dans la mort.Si tu vas au cimetière,tu reconnaîtras facilement les sépultures des riches qui sont de hauts tombeaux en marbre qu'on voit de loin et qui dominent les tombes des pauvres.Comme,de leur vivant, leurs grandes villas dominent les petites maisons des gens simples. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos mariages et les leurs .   Aujourd'hui à 11:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos mariages et les leurs .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tartes dans tous leurs états
» Les fichiers et leurs extensions
» 4 mariages pour 1 lune de miel
» Comment les plantes carnivores digèrent-elles leurs proies ?
» Statistiques mariages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES-
Sauter vers: