AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les contes

Aller en bas 
AuteurMessage
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Les contes   Mer Avr 01 2009, 16:13

Le roi et le jardin


Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d'arbres, de plantes et et son jardin était d'une grande beauté. Chaque jour, il s'y promenait : c'était pour lui une joie et une détente.

Un jour, il dût partir en voyage. A son retour, il s'empressa d'aller marcher dans le jardin. Il fût surpris en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher. Il s'adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s'était passé. Le pin lui répondit :

- J'ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu'il porte. Je me suis découragé et j'ai commencé à sécher.

Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait... Il l'interrogea et il dit :

- En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher.

Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit : "Comme c'est dommage que je n'ai pas l'âge de l'érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l'automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs ? Je me suis donc mise à dessécher."

Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu'elle soit si vivante.

Elle lui répondit :
- J'ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n'aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l'année; ni le raffinement et le parfum de la rose. Et j'ai commencé à mourir mais j'ai réfléchi et je me suis dit : "Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d'autre à ma place, il l'aurait planté. Si donc, il m'a plantée, c'est qu'il me voulait, moi, telle que je suis et, à partir de ce moment, j'ai décidé d'être la plus belle possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rayane811

avatar

Masculin Nombre de messages : 1014
Age : 37
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les contes   Mer Avr 01 2009, 17:32

merci khouya Addymasien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rayane811.fr.gd
Salim
Fondateur du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3348
Localisation : Dellys - Algérie
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Les contes   Jeu Avr 02 2009, 00:16

Beaucoup d'enseignements à tirer de ce conte, Addymasien.

Encore une fois, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dellys.superforum.fr
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Les contes   Jeu Avr 02 2009, 17:15

LES SIRENES
L'origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs



Ces divinités, fluviales à l'origine, étaient très fières de leur voix et défièrent les Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne. Vaincues, elles se retirèrent sur les côtes d'Italie méridionale. Il se pourrait que l'origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs, qui les confondaient avec des animaux rares. Leur équivalent masculin est le triton.


ORIGINES DES SIRENES
L'origine des sirènes n’est pas claire, selon la mythologie, elles étaient filles du fleuve Acheloos et de la nymphe Calliope ( ou de Terpischore, la Muse de la danse ), elles auraient été les compagnes de Koré, devenue par la suite " Perséphone ", et auraient laissé " Hadès " l'emmener. Les sirènes auraient reçu leur forme comme punition pour ce crime et, par la suite, les Sirènes, chantaient prophéties et chansons relatives au royaume d'Hadès. Les premières sirènes de la mythologie grecque étaient représentées comme des créatures mi-femme, mi-oiseau ; pour expliquer ces formes étranges, on dit qu’Aphrodite leur mit des pattes et des plumes tout en conservant leur visage de jeunes filles parce qu’elles avaient refusé de donner leur virginité à un Dieu ou à un mortel.


Ces divinités, fluviales à l'origine, étaient très fières de leur voix et défièrent les Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne. Les Muses remportèrent le défi et exigèrent une couronne faite des plumes des sirènes, ce qui les priva du don de voler.
Vaincues, elles se retirèrent sur les côtes d'Italie méridionale. Au nombre de trois, quatre ou huit, selon l’auteur, elles vivaient sur une ou plusieurs petites îles vertes situées à l’ouest de la Sicile : Anthemusa et les îles des Sirènes (selon les Siciliens, près du Cap Péloros, aujourd’hui Faros, tandis que les latins les situent à Capri), se montrant particulièrement redoutables à l’heure de la sieste, par temps calme.


Il se peut que l'origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs, qui les confondaient avec des animaux rares. D'autres descriptions mettent en scène des sirènes à tête et à buste de femme, avec une queue de poisson : ce sont les nymphes de la mer, filles du dieu de la mer Phorcys. Elles seraient alors aperçues à la surface de l'eau ou bien, assises sur un rocher, elles peigneraient leurs longs cheveux et tiendraient un miroir dans leur main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
srembak



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Les contes   Ven Avr 03 2009, 04:09

je ne sais si certains s´en souviennet!.. vers la fin des années 1960 un vieux pecheur à la ligne , tres connu à ladjena , affirma avoir vu " une siréne" (3arousset el bhar).. toute la localite en parla pendant longtemps et beaucoup le crurent sur parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les contes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les contes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMANDER LA BD des CONTES NORMANDS
» Octave Maillot "Contes Normands".
» Les contes d'un moine normand
» St-Romain - Briard et Hoisey : Les contes à ma tante
» La Piterne : Contes et Légendes Normands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE-
Sauter vers: