AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hommage a Sayyid Qutb

Aller en bas 
AuteurMessage
Cervantes

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Hommage a Sayyid Qutb   Dim Mar 15 2009, 14:12

Sayyid Qutb (arabe : سيد قطب) né le 8 octobre 1906 et mort le 29 août 1966 était un poète, essayiste, et critique littéraire égyptien et militant musulman membre des Frères musulmans.

Principal théoricien de l'islamisme moderne, Qutb estime que la société musulmane doit être nettoyée de l'influence occidentale et que les États musulmans actuels, souvent issus de la colonisation sont des États impies, car ils appliquent des lois créées par les hommes et non la Charia qui est la loi créée par Dieu. Sa pensée a inspiré les cadres d'al-Qaida notamment Ayman al-Zawahiri.
Sommaire
[masquer]


Parcours

Journaliste dans plusieurs des principales revues panarabes des années 30 et 40 (tel qu'Alaraby). Il fut proche du Parti laïque AlWafd durant sa jeunesse. Il entreprit d'étudier le Coran dans le cadre de ses recherches en linguistique (portant sur Allafdh "le mot" et Alma3na "le sens") dès le début des années 40, recherches qui ont donné naissance à deux des ouvrages clés de son oeuvre, "La figuration artistique dans le Coran" (à la base de l'approche qu'il adopta dans son commentaire du Coran écrit dix années plus tard) et "Scènes du jour de la résurrection" (reprenant les idées du livre précédent et l'appliquant aux scènes de l'au-delà citées dans le Coran). Ces travaux lui font découvrir le coran et l'islam d'une manière radicalement différente de ce qu'il lui fut enseigné à l'école coranique de son village natale[1]. Dès lors, son engagement islamique se fera sentir dans la plupart de ses livres, tel La justice sociale en Islam (publié en 1949).

Alors qu'il est fonctionnaire du ministère de l'Éducation égyptien, il fut envoyé aux États-Unis en 1948 au motif officiel d'étudier les programmes pédagogiques de l'école américaine. En réalité, tel que son frère Mohammad Qutb le rapporte, ses critiques virulentes du 1er ministre égyptien et de la monarchie constituaient la véritable raison de son éloignement [2].

À son retour en Égypte en 1950 il se dit dégoûté par la société américaine et des sociétés occidentales en général, qu'il considère comme spirituellement vides et moralement corrompues [3]. Il craint que le monde musulman ne plonge dans le même gouffre en abandonnant l'Islam. Ses critiques de l'occident portent aussi sur la colonisation subie par les pays arabes et la répression des mouvements de libération dans ces pays, tel qu'on peut le lire dans le recueil de ses articles des années 52 et 53 publiés après sa mort sous le titre "dirassâte islamiya, ed. chourouk", et où il attaque avec virulence les empires coloniaux de Grande Bretagne et de France, ainsi que les desseins colonialistes des États-Unis et de l'URSS. Il dénonce aussi des élites modernistes égyptiennes qu'il accuse de sympathie voir de collusion avec "les impérialistes".

À partir de 1951, il milite dans les Frères Musulmans, et devient le directeur de leur publication.

Les frères musulmans en conflit avec la monarchie égyptienne, qu'ils accusent d'avoir commandité l'assassinat de leur chef et fondateur Hassan Al-Banna et d'avoir interdit la confrérie. Ils soutiennent et participent au putsch des officiers libres qui, en 1952, renversera la monarchie. Ainsi, et durant les mois qui suivront le putsch, l'organisation des Frères Musulmans est le principal soutien du nouveau régime (leur parti fut d'ailleurs le seul à n'avoir pas été interdit en Égypte en 1953). Sayyed Qutb devient l'un des principaux conseillers du président Najib et des officiers libres. Mais quelques mois plus tard, il rompt avec eux pour protester contre les orientations du nouveau régime.

Après des désaccords importants avec Nasser, lequel a renversé Najib et pris sa place, Sayyid Qutb comme des milliers d'autres frères musulmans sont emprisonnés en 1954 au motif d'avoir préparé un attentat contre Nasser (on parle du Complot de Manshiya). Sayyid restera en prison jusqu'en 1964, la majeure partie du temps à l'hopital en raison de sa santé fragile aggravée par les tortures subies en prison. Il est relâché en Mai 1964 à la faveur de l'interecession du président irakien Abdel Salam Aref.

Le 30 août 1965, Nasser accuse officiellement les Frères musulmans, dissout en 1954, d’avoir reconstitué leur organisation. Sayyib Qutb est arrêté. Il est accusé d'avoir incité des disciples à constituer un groupe armé. Il est pendu le 29 août 1966 malgré les appels, pétitions, et manifestations organisés dans la plupart des pays arabes et musulmans (Appel du leader marocain Allal Al-Fassi, du leader pakistanais Abula3la Mawdudi, des oulémas algériens, irakiens...)

Ce qui serait les aveux de Sayyid Qutb écrits en 1965 ont été livrés à la presse vingt années après sa mort. (son frère Mohammad accuse le conseiller personnel de Nasser, Mohamad Hassanein Haykal de les avoir livré à la presse après modifications[4]). Ce document de 94 pages est précieux car il renseigne de ses idées politiques et religieuses dans les dernières années de sa vie. La majeure partie des chercheurs estiment qu'il est authentique, mais certains avancent qu'il est amputé des passages incriminant le régime égyptien notamment les tortures subies par Qutb et ses disciples.

Sa mort [modifier]

On rapporte souvent l'histoire de l'exécution de Sayyid Qutb, et de ce qu'il aurait dit en refusant de demander pardon.

Voici ce que rapporte Adh-Dhabiy dans ses Siyar sur la mort Sayyid Qutb :

"Abd-Allah lui a coupé ses bras et ses jambes. Il n'a pas eu peur et n'a pas prononcé un mot. On lui a crevé les yeux. Il n'a pas eu peur. (...). Il s'est mis à lire sourate Al-'Alaq jusqu'à sa fin, alors que ses larmes coulaient. Puis on a ordonné de lui couper la langue, alors il a été effrayé. On lui a demandé pourquoi il a réagi ainsi. Il a répondu : "Ce n'est aucunement de la peur, mais je déteste de rester une seconde sur terre, sans invoquer Allah". Ils lui ont coupé la langue, puis l'ont brûlé (...)".

Pensée [modifier]

Dans les années 1950 et 1960 Qutb établit une doctrine basée sur le concept de Jahiliya « état d'ignorance de l'islam » : il faut créer un État islamique fidèle au Coran en remplaçant les hommes à la tête du pouvoir grâce à une révolte sociale.

Ses travaux se sont spécialisés sur le Tawhid Hakimiyya (unicité divine dans l'autorité politique) : un véritable État musulman est un état qui reconnaît l'autorité de Dieu en matière légale. Un état bâti sur des lois humaines ou qui abolit les lois coraniques pour les remplacer par des lois positives est un état tyrannique (de l'arabe "taghout" qui renvoie aussi bien à "Tyran" qu'à "Idole"), qu'il qualifia donc de mécréant. Cela a justifié la lutte contre l'État socialiste nassérien.

Sayyid Qutb est cependant parfois considéré comme un innovateur (dans le sens religieux), notamment par les salafistes. Ces derniers, lui reprochent surtout ses écrits dans la période pré-islamiste (1942 - 1948) tel que : la figuration artistique dans le Coran (en raison de leur opposition à l'art), ainsi que la justice social dans l'islam (pour avoir jugé négativement la période du 3ème Califat 644-656).

Il écrit un grand nombre de livres politiques et théologiques, dont le plus connu est 'Jalons sur la route de l'islam (1964).

Il élimine toute référence à l'arabisme dans ses derniers écrits, rompant avec l'islamo-nationalisme de Hassan Al-Banna et d'autres penseurs des Frères Musulmans.

Les idées de Sayyid Qutb se résument très schématiquement ainsi:

* L'Islam est en crise. Les millions de gens qui se réclament de l'Islam n'en comprennent en réalité pas grand chose, ils ne sont pas de vrais Musulmans. Mr. Qutb prononce donc une condamnation très forte de la société Egyptienne contemporaine.
* Un retour aux vraies valeurs de l'Islam est nécessaire. Malheureusement les masses populaires manipulées par le Nassérisme sont incapables de s’en sortir. Il appartient donc a une élite de guider les masses en jouant le même rôle que celui des compagnons du prophète de l'islam, cette élite qu'il appellera dans plus d'un ouvrage annawâte assoulba (littéralement le noyeau dur). Le but étant de réislamiser la société.
* L'Islam apporte une solution complète à tous les problèmes, politiques, économiques, sociaux. En revanche, les influences Occidentales sont dangereuses et nuisibles. Il dénie le qualificatif de "civilisation" (notamment dans son livre Moushkilât al-hadâra : Problèmes de la civilisation) aux blocs de l'est (socialiste) et de l'ouest (capitaliste), qu'il revoit dos à dos comme représentant deux face d'une même entité qu'il appelle la "Jahiliya" (littéralement : état d'ignorance).

Rôle dans la montée du fondamentaliste islamique [modifier]

Œuvres

* Al 'adalah al ijtimâ'iah fil Islam (La justice sociale en Islam); pierre angulaire du rôle social des mouvements islamistes tels que les Frères Musulmans.
* Fi Zilal al Qur'an (sous les ombrages du Coran). écrit en prison, il s'agit d'un commentaire du coran.
* Ma'alim fi tarîq (Jalons sur la route). Il est composé de 8 chapitres dont quatre sont pris de son commentaire du Coran. Ce devait être le premier tome d'une série de trois livres portant le même titre. Mais il fut exécuté avant de pouvoir publier les tomes suivants. Ce livre représente les conseils que Sayyid Qutb voulait adresser à ses disciples.
* Haza dîne (cette religion).
* Mouchkilâte Al-hadhâra (les problèmes de la civilisation).
* Attaswîr Al-fanni fil Quraan (la figuration artistique dans le Coran).
* ainsi que plus de vingt autres ouvrages.

ALLAH yerhamou

Source;http://fr.wikipedia.org/wiki/Sayyid_Qutb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIAPASON



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Hommage a Sayyid Qutb   Dim Mar 15 2009, 15:35

Merci Sahbi pour cet article,

Koulouna Sayyed Qutb. et Koulouna salah Eddine .......

Basaf sinon le moderateur 3az'3aff..............
wa salem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catalonia

avatar

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Hommage a Sayyid Qutb   Mer Mar 18 2009, 06:13

DIAPASON a écrit:

Koulouna Sayyed Qutb. et Koulouna salah Eddine .......


ta3 wedjahna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage a Sayyid Qutb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage a Sayyid Qutb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage aux mains magiques ...
» Hommage et souvenir
» Un hommage aux gens du voyage
» Un jeune Français a voulu rendre hommage à nos Soldats avec une courte vidéo.
» Hommage à l'Abbé Pierre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA LIGUE DU BOOK :: L I V R E S-
Sauter vers: