AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La MORALE

Aller en bas 
AuteurMessage
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: La MORALE   Sam Jan 10 2009, 02:08

Les deux jarres

Un porteur d'eau indien avait deux grandes
jarres, suspendues aux 2 extrémités d'une
pièce de bois qui épousait la forme de ses
épaules.

L'une des jarres avait un éclat, et, alors que l'autre
jarre conservait parfaitement toute son eau de source
jusqu'à la maison du maître, l'autre jarre perdait
presque la moitié de sa précieuse
cargaison en cours de route.

Cela dura 2 ans, pendant lesquels, chaque jour,
le porteur d'eau ne livrait qu'une jarre et
demie d'eau à chacun de ses voyages.

Bien sûr, la jarre parfaite était fière d'elle,
puisqu'elle parvenait à remplir sa fonction du
début à la fin sans faille.

Mais la jarre abîmée avait honte de son
imperfection et se sentait déprimée parce
qu'elle ne parvenait à accomplir que la
moitié de ce dont elle était censée être capable.

Au bout de 2 ans de ce qu'elle considérait
comme un échec permanent, la jarre endommagée
s'adressa au porteur d'eau,
au moment où celui-ci la remplissait à la source.

"Je me sens coupable, et je te prie
de m'excuser."

"Pourquoi ?" demanda le porteur d'eau.
"De quoi as-tu honte ?"

"Je n'ai réussi qu'à porter la moitié de ma cargaison
d'eau à notre maître, pendant ces 2 ans, à cause
de cet éclat qui fait fuire l'eau. Par ma faute,
tu fais tous ces efforts, et, à la fin,
tu ne livres à notre maître que la moitié de l'eau.
Tu n'obtiens pas la reconnaissance complète
de tes efforts",
lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d'eau fut touché par cette confession,
et, plein de compassion, répondit:

"Pendant que nous retournons à
la maison du maître, je veux que tu regardes
les fleurs magnifiques qu'il y a au bord du chemin".
Au fur et à mesure de leur montée sur le
chemin, au long de la colline, la vieille jarre vit
de magnifiques fleurs baignées de
soleil sur les bords du chemin, et cela lui mit
du baume au coeur. Mais à la fin du parcours,
elle se sentait toujours aussi mal
parce qu'elle avait encore perdu la moitié
de son eau.

Le porteur d'eau dit à la jarre

"T'es-tu rendue compte qu'il n'y avait
de belles fleurs que de TON côté, et presque aucune
du côté de la jarre parfaite?
C'est parce que j'ai toujours su que
tu perdais de l'eau, et j'en ai tiré parti.

J'ai planté des semences de fleurs de
ton côté du chemin, et, chaque jour, tu les
as arrosées tout au long du chemin.




Pendant 2 ans, j'ai pu grâce à toi cueillir de
magnifiques fleurs qui ont décoré la table
du maître. Sans toi, jamais je n'aurais pu
trouver des fleurs aussi fraîches et
gracieuses."
_______________________________

Morale de l'histoire : Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts.
Nous sommes tous des jarres abîmées.

Certains d'entre nous sont diminués par la vieillesse, d'autres ne brillent
pas par leur intelligence,
d'autres trop grands, trop gros ou trop maigres, certains sont chauves,
d'autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous
qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes.

Vous devez prendre les autres tels qu'ils sont, et voir ce qu'il y a de bien et de bon en eux.
Il y a beaucoup de positif partout.
Il y a beaucoup de bon en vous !

Ceux qui sont flexibles ont la chance de ne pas pouvoir être déformés. Souvenez-vous
d'apprécier tous les gens si différents qui peuplent votre vie ! Sans eux, la vie
serait bien triste.

Merci d'apprécier amicalement mes imperfections et, plus important pour vous,
d'apprendre à aimer les vôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La MORALE   Ven Fév 20 2009, 13:03

LE ROI ARTHUR

Le jeune roi Arthur tomba un jour dans une embuscade et fut fait prisonnier par le monarque d'un royaume voisin.
Le monarque aurait pu le tuer mais fut ému de la jeunesse et de la joie de vivre d'Arthur.

Alors il lui offrit la liberté contre la réponse à une question très difficile. Arthur aurait une année pour deviner la réponse et s'il ne pouvait la donner
au bout de ce délai il serait tué.

La question était : que veulent réellement les femmes ?
Une telle question laisserait perplexes les hommes les plus savants et pour le jeune Arthur cela semblait être une quête impossible. Comme c'était quand même mieux que la mort, il accepta la proposition du monarque de lui ramener la réponse au bout d'un an.

Il retourna dans son royaume pour interroger tout le monde : les princesses, les prostituées, les prêtres, les sages et le fou de la cour. Il parla à chacun mais personne ne put lui donner une réponse satisfaisante. La plupart des gens lui dirent fut d'aller consulter la vieille sorcière qui était la seule à pouvoir connaître la réponse. Le prix en serait élevé car la sorcière était connue dans tout le royaume pour les prix exorbitants qu'elle demandait.

Le dernier jour de l'année arriva et Arthur n'avait pas d'autre choix que d'aller parler à la sorcière. Elle accepta de répondre à sa question mais il devait d'abord accepter son prix.
La vieille sorcière voulait épouser Gauvain, le plus noble des Chevaliers de la Table Ronde et le plus cher ami d'Arthur.
Le jeune Arthur fut horrifié, la vieille sorcière était bossue et terriblement laide n'avait qu'une dent, sentait comme l'eau des égouts, faisait souvent des bruits obscènes. Il n'avait jamais rencontré de créature aussi répugnante. Il refusait de forcer son ami à l'épouser et d'endurer un tel fardeau. Gauvain en entendant la proposition parla à Arthur. Il lui dit que ce n'était pas un si terrible sacrifice pour sauver la vie d'Arthur et préserver la Table Ronde.
Ainsi le mariage eut lieu et la sorcière répondit a la question. Ce qu'une femme veut vraiment c'est de pouvoir décider de sa propre vie.

Chacun sut à l'instant que la sorcière venait de dire une grande vérité et que la vie d'Arthur serait épargnée. Et ce fut le cas. Le monarque voisin épargna la vie d'Arthur et lui garantit une totale liberté.

Quel mariage ! Arthur était tenaillé entre le soulagement et l'angoisse.

Gauvain se montrait agréable comme toujours, charmant et courtois. La vieille sorcière montra ses plus mauvaises manières. Elle mangea avec les doigts, rota et péta et mis tout le monde mal à l'aise. La nuit de noce approcha. Gauvain se préparant psychologiquement pour la nuit de noce entra dans la chambre. Mais quelle surprise ! La plus belle femme qu'il ait jamais vue se tenait devant lui.

Gauvain était éberlué et demanda ce qui se passait. La beauté répondit que comme il avait été gentil avec elle quand elle était la sorcière, elle serait la moitié du temps horrible et déformée et l'autre moitié une magnifique jeune fille.
Quelle forme voulait-il qu'elle prenne le jour et la nuit ? Quelle question cruelle...

Gauvain commença à réfléchir à ce problème : pendant la journée une belle femme à montrer à ses amis mais la nuit, dans l'intimité une vieille et sinistre sorcière.
Où alors dans la journée une hideuse sorcière mais la nuit une belle femme pour jouir des moments intimes...

Que feriez-vous ?
Ce que choisit Gauvain est écrit plus bas mais ne lisez pas avant d'avoir fait votre propre choix.
-
-
-
-
-
Le noble Gauvain répondit à la sorcière qu'il la laisserait choisir elle-même.
En entendant cela elle annonça qu'elle serait belle tout le temps parce qu'il l'avait respectée et l'avait laissée décider elle-même de sa vie.
Morale de l'histoire :
-
-
-
-
-
La morale est que cela n'a pas d'importance si votre femme est belle ou atroce, dessous il y a toujours une sorcière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La MORALE   Mar Mar 17 2009, 16:00

L'HISTOIRE DU CORDON VIOLET

Un prof avait l'habitude, en fin d'études, de donner un cordon violet sur lequel on pouvait lire "Qui je suis fait toute la différence" imprimé en lettres dorées.

Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il l'appréciait et pourquoi le cours était différent grâce à lui.

Un jour, il a l'idée d'étudier l'effet de ce processus sur la communauté et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux qu'ils connaissent et qui "font la différence".

Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci :

"Remettez un cordon violet à la personne de votre choix en lui disant pourquoi elle fait la différence pour vous, et donnez-lui deux autres cordons pour qu'elle en remette un elle-même et ainsi de suite. Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats."

L'un des étudiant s'en va, et va le remettre à son patron (car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais qu'il appréciait.

"Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites, pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste. Accepteriez-vous que j'accroche ce cordon violet à votre veste en témoignage de ma reconnaissance ?"

Le patron est surpris, mais répond "Eh bien, euh, oui, bien sûr..."

Le garçon continue "Et accepteriez-vous de prendre les 2 autres cordons violets pour les remettre à quelqu'un qui fait toute la différence pour vous, comme je viens de le faire ? C'est pour une enquête que nous menons à l'université."

"D'accord"

Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir, son cordon à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte : "Il m'est arrivé un truc étonnant aujourd'hui. Un de mes employés m'a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir, "Qui je suis fait toute la différence". Il m'en a donné un autre à remettre à quelqu'un qui compte beaucoup pour moi. La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu'il y a une personne, un seule, à qui j'aie envie de le remettre.

Tu vois, je t'engueule souvent parce que tu ne travailles pas assez, que tu ne penses qu'à sortir avec tes copains et que ta chambre est un parfait foutoir... mais ce soir je voulais te dire que tu es très important pour moi. Tu fais, avec ta mère, toute la différence dans ma vie et j'aimerais que tu acceptes ce cordon violet en témoignage de mon amour. Je ne te le dis pas assez, mais tu es un garçon formidable !"

Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer, son corps tout entier secoué de sanglots.

Son père le prend dans ses bras et lui dit "Ça va, ça va... est-ce que j'ai dit quelque chose qui t'a blessé ?"

"Non papa... mais.. snif... j'avais décidé de me suicider demain. J'avais tout planifié parce que j'étais certain ue tu ne m'aimais pas malgré tous mes efforts pour te plaire. Maintenant tout est changé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La MORALE   Lun Mar 30 2009, 16:31

L’histoire raconte la légende d'une femme pauvre tenant son garçonnet dans les bras, et qui, passant devant une caverne entendit une voix mystérieuse qui venait de l'intérieur et lui dit :

« Entre et prends tout ce que tu désires, mais n'oublie pas le principal. Souviens-toi d’une chose : Après que tu sois sortie, une porte se fermera à tout jamais. Cependant, profite de l'opportunité, mais n'oublie pas le principal. »

La femme entra dans la caverne et trouva beaucoup richesses. Fascinée par l'or et les bijoux, elle déposa l’enfant à terre et commença à amasser fébrilement tout ce quelle pouvait dans son tablier. Elle pensait à tout ce qu'elle allait pouvoir faire avec ces trésors.

La voix mystérieuse lui dit : « Les huit minutes sont presque terminées n'oublie pas le principal » En entendant cela, la femme chargée d'or et de pierres précieuses, courut hors de la caverne et la porte se ferma derrière elle. Elle admirait ses richesses, et se rappela, alors, seulement, que le garçonnet était resté à l’intérieur … mais la porte était fermée à tout jamais !

La richesse dure peu mais le désespoir, toujours ! Le principal, c’est les valeurs spirituelles, la foi, la vigilance, la famille, les amis, la vie.

Mais l’appât du gain, la richesse, les plaisirs matériels nous fascinent tellement que le principal reste toujours de côté. Ainsi nous épuisons notre temps ici bas et nous laissons de côté l'essentiel : "Les trésors de l'âme". Nous ne devons Jamais oublier que la vie en ce monde, passe rapidement et que la mort arrive de façon inattendue. Et lorsque la porte de cette vie se fermera pour nous, à rien ne serviront nos lamentations. Nous vivons dans un monde rempli de problèmes, d’angoisses, de corruption, de vandalisme, d’injustices, où chaque jour meurent des millions de personnes, mais tout cela arrive parce que nous avons oublié le principal... La même chose, parfois nous arrive. Nous avons quelques 80 ans pour vivre en ce monde, et toujours une voix nous rappelle : "De ne pas oublier le principal!" l'amour, la paix, l'humilité, la sincérité...

Soigne LA VIE, ÉPRENDS-TOI D’ELLE Et sois toujours en accord avec les Lois de L’Univers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salim
Fondateur du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3348
Localisation : Dellys - Algérie
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: La MORALE   Lun Mar 30 2009, 23:58

l'amour, la paix, l'humilité, la sincérité... , voilà des mots d'or !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dellys.superforum.fr
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La MORALE   Mer Avr 01 2009, 04:46

Mes respects

Redéfinir l'échec

L'échec ne signifie pas que vous êtes un raté . . .
Ça signifie que vous n'avez pas encore réussi.
L'échec ne signifie pas que vous n'avez rien accompli . . .
Ça signifie que vous avez appris quelque chose.
L'échec ne signifie pas que vous avez été idiot . . .
Ça signifie que vous avez eu une grande foi.
L'échec ne signifie pas que vous êtes déshonoré. .
Ça signifie que vous avez eu la volonté d'essayer.
L'échec ne signifie pas que vous ne l'avez pas . . .
Ça signifie que vous devez le faire de façon différente.
L'échec ne signifie pas que vous êtes inférieur. . .
Ça signifie que vous n'êtes pas parfait.
L'échec ne signifie pas que vous avez gâché votre vie . . .
Ça signifie que vous avez une raison de recommencer à neuf.
L'échec ne signifie pas que vous devez abandonner . . .
Ça signifie que vous devez essayer plus fort.
L'échec ne signifie pas que vous n'y arriverez jamais . . .
Ça signifie que ça prendra un peu plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryad

avatar

Masculin Nombre de messages : 101
Emploi : Formation
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: La MORALE   Mer Avr 01 2009, 09:41

Je pense sincèrement que ce dernier trouve sa place dans nos manuels scolaires ! Bravo Alik l'Addymasien. En effet, on s'attèle beaucoup dans nos écoles à s'occuper de l'aspect scientifique de l'élève mais on n'oublie souvent son aspect psychologique. Souvent les élèves en échec le sont plus par manque de valorisation que par un manque de potentiel et d'intelligence. Merci pour cette moralité.
Bonne chance dans ta recherche d'emploi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addymasien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 38
Localisation : Laouina
Emploi : Je travail
Loisirs : Nous sommes tous les romancier de notre vie
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La MORALE   Mer Avr 01 2009, 16:03

Mes respects

Je vous remercier pour le message et pour votre souhait je vous souhaite tout le bonheur du monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La MORALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
La MORALE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film] Un monde meilleur
» pour voir la vie du bon côté
» L'hymne "ma Normandie".
» Sarkozy décore Moussaoui, un “homme qui a des qualités humaines” et une “autorité morale”
» 3e echo et blues de fin de grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE-
Sauter vers: