AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamesbond



Masculin Nombre de messages : 1137
Localisation : United Kingdom
Emploi : Secret Agent
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 22 2008, 04:23

LA CONSOMMATION DE CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX FAIT ENCORE DES VICTIMES
Nouvelles habitudes culinaires ou misère sociale ?


Au moins treize personnes sont mortes et 65 autres ont été intoxiquées après avoir consommé des champignons dans les wilayas de Bordj-Bou-Arréridj, Batna, Khenchela et Constantine.

La liste des victimes risque de s’allonger puisque les mises en garde du ministère de la Santé sont restées vaines. Pas plus tard que lundi, cinq personnes ont été hospitalisées à Guelma suit à la consommation de champignons vénéneux. Une situation assez exceptionnelle puisque jamais autant de victimes n’avaient été enregistrées. Pourquoi les Algériens se sont-ils mis à consommer autant le champignon qui est loin de faire partie des habitudes culinaires ? Sont-ils poussés par le besoin au point de consommer des produits à la dangerosité avérée ? Les Algériens sont-ils à ce point obligés à trouver des substituts à des produits devenus inaccessibles ? Ce qui est certain, c’est qu’excepté certains initiés, la cueillette et la consommation de champignons ne font pas partie de traditions locales. Nous sommes loin des cueillettes qui se font dans d’autres pays de manière régulière mais très organisée. Les consignes sont claires pour les non-initiés : avant de consommer des champignons, il est impératif de les faire analyser par des experts, une obligation devenue chez nous une «formalité» dont se passent les personnes qui cueillent ce produit avec les conséquences dramatiques que tout le monde connaît. Selon le guide de la santé «si beaucoup de variétés sont comestibles, d’autres variétés sont comestibles tout de suite après la cueillette, mais deviennent toxiques quelques jours plus tard. De ce fait, avant de cueillir un champignon, il est donc indispensable d’apprendre à identifier les espèces toxiques». Le guide indique également qu’«environ 170 espèces toxiques ont été répertoriées. La plupart se rapprochent des espèces comestibles ou sont confondues avec elles. Plusieurs espèces comestibles populaires et fortement appréciées sont toxiques lorsqu’elles sont mangées crues». Et c’est justement ce qui est en train d’arriver dans plusieurs régions du pays. Pourtant, dès le mois d’octobre, le département de la santé avait, consécutivement au décès à Bordj-Bou- Arréridj de 3 personnes, dont 2 enfants, parmi 39 autres hospitalisées, tiré la sonnette d’alarme. Le ministère de la Santé avait lancé une vaste opération de sensibilisation pour dire qu’«il est difficile pour les non-spécialistes de distinguer les champignons toxiques des champignons comestibles. Si certains peuvent être consommés, beaucoup sont dangereux et même mortels». Ajoutant que «si vous en trouvez dans les jardins, champs et forêts, évitez de les cueillir même s'ils sont lavés et/ou cuits, ils restent toxiques et mortels. Il est donc strictement déconseillé d'en consommer, d'en vendre et d'en acheter». Le ministère demande à ceux qui ont consommé récemment des champignons sauvages de se rapprocher, à titre de précaution, de la structure de santé la plus proche de leur domicile. Le communiqué indique que les conditions météorologiques et les fortes pluies en ce début d'automne sont favorables à la pousse de champignons sauvages. Ce message n’a visiblement pas été entendu puisque des personnes continuent, au péril de leur vie, de consommer des champignons vénéneux.
Nawal Imès
Source: Le soir d'Algerie du 20.11.2008
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2008/11/20/article.php?sid=75983&cid=2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamesbond



Masculin Nombre de messages : 1137
Localisation : United Kingdom
Emploi : Secret Agent
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 22 2008, 04:26

Bonjour,
Quelqu'un peut nous éclairer comment reconnaitre les champignons non vénéneux ?

Votre savoir peut sauver des vies humaines.
Merci

Salutations
James
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamesbond



Masculin Nombre de messages : 1137
Localisation : United Kingdom
Emploi : Secret Agent
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 22 2008, 04:56

LES CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX :
comment les reconnaître ?

(D'après un article paru en 1865)
Au mois d'octobre 1859, cinq officiers du 58e de ligne succombaient, victimes d'un empoisonnement causé par des champignons vénéneux que l'un d'eux avait cueillis dans une promenade. A la suite de ce douloureux événement, le conseil de santé des armées rédigea une instruction détaillée et mise à la portée de tout le monde, dans le but de préserver l'armée d'accidents semblables. Nous avons pensé qu'il serait utile d'extraire de cette instruction les principales règles pratiques qu'on doit suivre dans le choix des champignons comestibles.

CARACTÈRES DISTINCTIFS DES CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX
ET DES CHAMPIGNONS COMESTIBLES


Il ne faut pas accorder à ces caractères généraux plus de valeur qu'ils n'en méritent. Aucun d'eux, pris isolément, n'est absolu et ne permet de décider en toute sécurité si tel ou tel champignon est inoffensif ou s'il est dangereux. Mais ces mêmes caractères acquièrent une véritable importance quand on les considère dans leur ensemble.

Les espèces vénéneuses se trouvent habituellement dans les bois et les lieux sombres et humides, tandis que les espèces comestibles croissent d'ordinaire dans les lieux élevés et aérés, dans les terrains en friche. Il y a cependant de nombreuses exceptions.

Tout champignon dont la chair est molle et aqueuse doit être rejeté. La chair des champignons comestibles est compacte et cassante.

Une odeur forte et désagréable est l'indice certain de qualités malfaisantes. Les bons champignons exhalent une odeur agréable ; mais ce caractère appartient aussi à quelques espèces nuisibles.

Rejetez toujours les champignons qui sécrètent un suc laiteux et ceux dont la saveur est âcre, astringente, amère, acide ou salée.

Méfiez-vous des champignons ornés de vives couleurs rouges, vertes ou bleues, et dont les lames sont colorées en brun ou en bleu. Exceptons cependant un beau champignon rouge, l'agaric orange, regardé comme la plus délicate des espèces comestibles.

Les champignons dont la chair se colore par l'exposition à l'air doivent être regardés comme vénéneux. La chair des champignons comestibles reste blanche dans les mêmes circonstances.

Quand les insectes ou autres animaux s'abstiennent de toucher à certains champignons, on doit faire de même, car l'instinct des animaux est un guide assez sûr. Cependant certains animaux se nourrissent impunément des champignons les plus vénéneux.

En suivant strictement les règles précédentes, on peut être sûr de n'admettre aucune espèce dangereuse ; mais il peut arriver qu'on rejette certaines espèces comestibles, ce qui est sans inconvénient. Dans le doute abstiens-toi, telle est la meilleur règle à suivre à l'égard des champignons.

Il faut absolument rejeter les épreuves suivantes, tout à fait dépourvues de certitude, quoiqu'on les ait trop souvent recommandées : Une pièce d'argent noircit au contact des champignons vénéneux. - Il en est de même des oignons blancs qu'on fait cuire avec ces champignons. Les mauvais champignons font tourner le lait. - Etc.

CARACTÈRES SPÉCIAUX PROPRES AUX ESPÈCES
COMESTIBLES LES PLUS COMMUNES


Il faut rejeter les champignons comestibles, quelle que soit d'ailleurs leur belle apparence, quand ils ont acquis tout leur développement et qu'ils commencent à s'altérer. Il faut également s'abstenir des champignons cueillis depuis plus de vingt-quatre heures. Il peut arriver, en effet, que des champignons comestibles deviennent vénéneux en vieillissant. Dans les grandes villes, on autorise seulement la vente des espèces qui ne peuvent donner lieu à aucune erreur ; cette vente est contrôlée par des agents spéciaux.

Nous décrirons avec détails chacune des trois espèces autorisées sur les marchés de Paris.

1 - Le champignon de couche (Agaricus edulis Bulliard), cultivé en grand dans les carrières des environs de Paris, où on le récolte toute l 'année, et qui suffit presque à la consommation tout entière de la capitale. A l'état sauvage, on le rencontre souvent dans les friches et même dans les terrains de toute espèce.

Une espèce dangereuse, l'amanite vénéneux ou agaric vénéneux, ressemble beaucoup au champignon de couche, surtout la variété blanche de cette espèce ; car il y en a deux autres variétés, une jaune et une verte, qui ne peuvent donner lieu à aucune méprise. Au contraire, c'est à l'agaric blanc vénéneux qu'on doit attribuer la plupart des empoisonnements par les champignons. Voici un comparatif des caractères de ces deux espèces :

Agaric comestible
Chapeau convexe, lisse, non visqueux, et se pelant facilement. La face inférieure du chapeau est garnie de lames rosées qui deviennent brunes en vieillissant. Le pédicule ou support du chapeau n'est pas entouré à la base par une bourse qu'on nomme volva. Odeur et saveur agréables. Croît à l'état sauvage dans les lieux secs et exposés au soleil (du moins en général).
Agaric vénéneux
Chapeau visqueux, souvent couvert de verrues. La peau adhère fortement à la chair. Lames toujours blanches. Ce caractère est constant et ne permet pas de confondre ces deux espèces. Le pédicule est entouré à la base par la volva. Odeur vireuse (odeur des végétaux vénéneux en général), saveur désagréable. Croît à l'état sauvage dans les bois humides.
En consultant seulement la couleur des lames, l'odeur et la saveur, on ne sera jamais exposé à confondre l'agaric comestible avec son redoutable homonyme.

2 - La morille comestible (Agaricus cantharillus L.), qu'on récolte dans les bois de juillet à août.
La forme générales des morilles de diverses espèces ne permet pas de les confondre avec les autres champignons. Et comme aucune espèce de morilles ne possède de propriété vénéneuses, il n'y a aucun inconvénient à confondre une espèce de morille avec une autre.

3 - Le bolet comestible.
La chair de ce champignon ne doit prendre aucune coloration par le contact de l'air. Ce caractère est très important ; pour le consulter avec certitude, il faut attendre quelques minutes et regarder constamment le champignon soumis à cet essai, car il arrive souvent que la coloration, qui s'était d'abord développée à l'air, disparaisse sans laisser de traces.

La saveur du bolet comestible n'est ni âcre, ni poivrée, comme celle des bolets vénéneux. Son odeur est agréable. Au lieux des lames qui recouvrent le dessous du chapeau des agarics, les bolets portent des espèces de tubes. Quand on épluche le bolet comestible, on doit toujours enlever ces tubes avec soin.

L'oronge comestible n'est pas admise sur les marchés de Paris, mais dans certains pays on en fait une très grande consommation. Il est vrai qu'on la confond souvent avec l'oronge vénéneuse, qui est un des champignons les plus redoutables. Voici un comparatif des caractères de ces deux espèces :

Oronge comestible :
Chapeau rouge, lisse, strié sur les bords, sans verrues ni enduit visqueux. Les lames sont jaunes. Le pédicule (support du chapeau) est jaune, lisse, plein, et porte un anneau jaune renversé. Dans sa jeunesse, l'oronge comestible est complètement enveloppée dans une bourse ou volva blanche. Odeur et saveur agréables.
Oronge vénéneuse :
Chapeau d'un beau rouge, un peu visqueux, non strié sur les bords, et ordinairement couvert de verrues blanches. Le pédicule est blanc, un peu écailleux, et porte un anneau blanc. La volva est incomplète. Saveur un peu astringente.
Ajoutons encore à la liste des champignons comestibles les mérulles chanterelles, champignons d'un jaune chamois, très communs dans la plupart de nos forêts et fort usités comme aliments dans certains cantons.

Pour cette espèce et pour d'autres espèces comestibles qui entrent régulièrement dans la consommation dans certains pays, on peut s'en rapporter à l'expérience des gens qui les récoltent habituellement.

PRÉPARATION DES CHAMPIGNONS

Si l'on conserve le plus léger doute sur la nature des champignons dont on veut faire usage, il faut les couper par tranches et les tremper pendant une heure ou deux avec de l'eau contenant trois cuillerées de vinaigre pour un litre d'eau. On lave ensuite les champignons à l'eau bouillante et on les apprête de diverses manières. Les espèces les plus vénéneuses, traitées comme nous venons de le dire, peuvent être mangées impunément. Ce fait a été prouvé par les expériences les plus positives.

Faisons seulement remarquer que les champignons ainsi épuisés par l'eau perdent nécessairement une partie de leur goût en même temps que leur propriété vénéneuse.

SYMPTÔMES DE L'EMPOISONNEMENT
PAR LES CHAMPIGNONS

Ce genre d'empoisonnement est d'autant plus redoutable qu'on ne commence à ressentir les effets que sept, huit et même dix heures après le repas, lorsque le travail de la digestion est terminé et que le poison a pu passer dans la circulation générale. Ainsi, un empoisonnement dû aux champignons peut provenir, non pas du dernier repas, mais de l'avant-dernier.

Le malade éprouve des vertiges, des nausées, des douleurs d'estomac et d'entrailles qui deviennent bientôt continues et prennent une extrême intensité. La soif est vive. Il y a souvent sueurs froides, convulsions, refroidissement des extrémités et même délire. La mort arrive ordinairement au bout de deux ou trois jours.

TRAITEMENT DE L'EMPOISONNEMENT
PAR LES CHAMPIGNONS

Le premier soin du médecin, quel que soit le moment auquel il est appelé, doit être de favoriser l'évacuation des champignons, à l'aide de l'émétique et d'un purgatif administrés en même temps.

Dans un demi litre d'eau chaude on dissout 25 centigrammes d'émétique et 20 grammes de sulfate de soude ou de magnésie ; puis on administre par portions cette solution tiède au malade, en même temps qu'on lui chatouille le fond de la gorge avec le doigt ou avec une barbé de plume, de manière à provoquer le vomissement.

Lorsqu'on soupçonne qu'une partie des champignons est arrivée dans les intestins, il faut, tout en continuant l'usage de la potion précédente, administrer des lavements purgatifs préparés avec le séné, le sulfate de soude et l'émétique.

L'expérience a démontré combien il est important de continuer longtemps l'emploi de ces moyens, et alors même qu'on pourrait croire les voies digestives entièrement débarrassées du poison.

En même temps que les vomitifs, mais surtout après qu'on a cessé leur action, on fait prendre au malade du lait, des blancs d'oeufs battus dans de l'eau ou mieux dans une boisson émolliente.

Après l'expulsion complète du poison, il convient d'employer les médicaments mucilagineux, adoucissants, les potions éthérées, les fomentations émollientes, les bains, et en général les moyens propres à calmer la douleur et à combattre l'inflammation.

Les révulsifs extérieurs, comme les sinapismes, les frictions stimulantes sur les membres et le tronc, etc., sont des moyens qu'on ne doit pas négliger tant que la réaction n'est pas opérée, et qu'il faut, au contraire, continuer avec énergie.

Source: http://www.france-pittoresque.com/faune/14.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bluedreamsforever



Masculin Nombre de messages : 128
Localisation : france
Loisirs : guitariste-basketteur-natation-peche-vtt-elevage de oiseaux
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 22 2008, 11:00

Bonjour a toutes et a tous .

merci pour le post 007, en octobre 2007 j'ai été a une randonée dans les montagnes des pyrénées a la recherche de champignons avec des connaisseurs bien évidement, j'avais appris que les champignons a tétes rouges, tétes blanches a points rouges et a chapeau blanc mais avec une sorte de rayeur a l'interieur qui ressemblent a un filtre a air de voiture...font partis des champignons toxiques, aprés je ne sais pas si en algerie on y trouve les mémes sortes de champignons, de toute façon en cas de doute ici en france on va voir les pharmaciens qui sont aptes et qualifiés pour nous informer.

pour nos amis dellysiens et ceux qui disposent du web, ben je pense qu'il trouveront la liste des champignons facilement.
je vous invite a faire un tour sur ce site qui repertorie trés bien les champignons comestibles et toxiques. Wink

ici le lien: http://mycorance.free.fr/valchamp/toxiques.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bluedreamsforever.fr.gd
Djanah-el-akhdar



Masculin Nombre de messages : 2486
Age : 63
Emploi : artisan -bois et rotin
Loisirs : peche a la ligne et sports
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 22 2008, 11:06

merci bleudreams pour le lien et je te fait savoir que du notre cote c est rare de trouver des champignion sa ce pousse en hiver dans les endroit frais et en hauteure surtous ou on trouve pas les betes brouter et ton explication c est la phrase que nos parents nous le dise depuis lontemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Mer Nov 26 2008, 07:55

Ya sahbi kariachour,cette fois ci le mouton de l'aid el-kebir coute trés cher chez nous.Si jamais les prix resteront tels quels on est obligé de se rabattre sur le poisson. Alors prépares moi un casier de sardine ou une belle piéce pour faire le méchoui. Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dellys58



Masculin Nombre de messages : 130
Localisation : united states
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Mer Nov 26 2008, 11:27

bezzaf alik ya khouya el koss casier sardine kamel ??? khallina nakkasmouh ana wiyyak . ca va etre de toute facon un regal . hors d oeuvre sardine . entree sardine salade sardine et dessert sardine wallah y a pas mieux . sahha aidek et tous tes collegues .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djanah-el-akhdar



Masculin Nombre de messages : 2486
Age : 63
Emploi : artisan -bois et rotin
Loisirs : peche a la ligne et sports
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Mer Nov 26 2008, 14:01

salam walikou chouf ma tkhyekch rouhek nrouhou a hamame esalhine houma yaklou koutra el ma3ez donc les moutons c est pas chere ndjibou fiha gata3iya ou nederbou el mechoui hata ntihou kerma essardine fi plstou ya chikh manatikoumche essah a3lih
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elkoss



Masculin Nombre de messages : 570
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Sam Nov 29 2008, 05:51

Machi bezzaf un casier de sardine ya dellys 58, tu sais,nous sommes déja six a la maison.Plus des amis et fais ton compte.pour ce qui est de kariachour, faut-il partir a hamame salihine pour acheter une chevre;ou prendre un bain? Je sais que toi déja tu as aiguisé les couteaux et préparé les raisins secs pour el-3ousbane.En tout état de cause il faut avoir une pensée pour notre ami kader du canada,qui le jour de l'aid travaille peut-etre.Il se contente d'une tasse de café bien serré en contemplant le paysage enneigé de ce pays lointain.De toute facon l'essentielle est que didi mhamed et sa petite famille se porte bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX   Aujourd'hui à 13:19

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [demande] recettes avec champignons
» PL - Poulet aux champignons noirs DUKAN (en esperant que les phot
» Champignons à la normande
» Aubergine farcie aux champignons 2 pts
» Blanquette de dinde aux champignons des bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: C U I S I N E A L G E R I E N N E :: D I V E R S-
Sauter vers: